HISTOIRE ET VALEURS

Essonne-Sahel est une association, loi 1901, créée en 1988. Elle anime un réseau d’associations qui, sensibles à la culture et aux problématiques sahéliennes, souhaitent appuyer les populations concernées en apportant un soutien technique et financier à des projets d’initiatives locales.

Initialement, Essonne-Sahel regroupait des partenariats de l’Essonne sur un secteur géographique large, notamment au Mali et au Niger. Au fil des ans, en essaimant des partenariats dans une zone plus restreinte et avec la volonté d’améliorer l’efficacité de l’action de ses membres, le réseau a concentré son action sur les cercles de Nioro-du-Sahel et Diéma au Mali, partiellement le cercle de Bafoulabé et plus récemment sur le cercle de Douentza.

Pour rendre ses actions plus efficaces, Essonne-Sahel a, comme maître d’ouvrage, monté et coordonné plusieurs programmes sur les thématiques de la gouvernance locale et du développement local, dont le Programme d’Appui aux Projets Villageois de Développement (PAPVD) et le Programme d’Appui aux Communes et au Développement Local (PACEDEL).

→ Plaquette d’E-S

Histoire du PAPVD et du PACEDEL :

En 1990, Essonne-Sahel fait appel au GRDR pour concevoir un programme d’ensemble répondant aux attentes de ses membres. Les associations de migrants originaires des villages inclus dans la zone d’intervention d’Essonne-Sahel sont associées à la démarche des co-maîtres d’ouvrage.

A la suite de l’enquête préalable menée en 1993 dans une trentaine de villages des cercles de Nioro-du-Sahel et de Diéma, Essonne-Sahel et le GRDR ont conçu le PAPVD, qui s’est déroulé de 1996 à 1999, et a concerné 21 villages. Lui a succédé le PACEDEL (3 programmes) de 2000 à 2008. Il a concerné :
– 9 communes sur 16 du cercle de Nioro-du-Sahel, 5 communes sur 15 du cercle de Diéma et la commune de Diakon du cercle de Bafoulabé pour l’appui au développement local ;
– les 31 communes des cercles de Nioro-du-Sahel, Diéma et Diakon pour l’appui à la décentralisation.

 Objectif d’Essonne-Sahel

Appuyer les populations maliennes pour une amélioration de leurs conditions de vie dans le cadre d’un développement soutenable (social, économique et écologique) en agissant pour une plus grande autonomie des populations par la réalisation de projets d’initiative locale dans les domaines de la gouvernance locale et du développement local.

Champs d’application

Gouvernance locale

     – Appuyer les élus locaux (communes et cercles), le personnel communal et les leaders associatifs à mieux appréhender les mécanismes de la décentralisation dans les collectivités locales (rôl